Napoléon et Joséphine : secrets de Romagne

Publié le par Dominique

Comme vous le savez, j'ai un ancêtre de Romagne-sous-Montfaucon, le lieutenant Jean-Louis Lacorde qui a fait 10 ans d'armée dans le 84ème Régiment de Ligne au temps de Napoléon, de 1803 à 1813. Pour l'époque, il savait lire et écrire, son père étant l'instituteur de Romagne. Vous pouvez voir son histoire dans ce blog. Parti comme simple conscrit en 1803, il a fait les campagnes d'Italie, d'Allemagne, des Pays-Bas, du Tyrol, d'Autriche, de Russie... Il a été réformé en 1813 pour avoir eu les pieds gelés au retour de Moscou après la Bérézina. Il avait été blessé également lors de la bataille de Sacile en Italie. De retour à Romagne-sous-Montfaucon, il en devint le maire. Il est mort en 1841 avant d'avoir pu obtenir la médaille de Sainte-Hélène. Il avait été proposé pour la Légion d'Honneur. J'ai écrit ses mémoires à partir de son journal retrouvé par hasard à Paris.

Mais une histoire extraordinaire le concernant est écrite dans le magnifique livre de photos paru récemment "Les secrets de Romagne 14-18" par Marco Magielse et le musée Romagne 14-18. Il s'agit, en photos, de rapporter des secrets liés à 14-18 à Romagne.

Et celle de mon ancêtre en est une extraordinaire. Figurez vous que dans la famille, de génération en génération, on avait une certaine admiration pour l'épopée napoléonienne dus aux faits d'armes de Jean-Louis Lacorde et de ce fait, mes ancêtres ont accumulé les bustes de Napoléon, une canne avec pommeau de Napoléon et Joséphine, des gravures de Napoléon, une peinture de Jean-Louis Lacorde en grande tenue d'officier que j'ai toujours et qui a traversé trois guerres malgré la destruction de la maison familiale en 14-18... Dans un inventaire fait par ma grand-mère Emilienne Lacorde en 1922 pour ses dommages de guerre, il est fait mention d'un pommeau de canne en ivoire représentant sur une face Napoléon et sur l'autre Joséphine. Ce haut de canne se trouvait dans le coffre familial que les Allemands qui occupaient Romagne ont fait exploser à la dynamite pour en voler le contenu. Une attestation du maire de l'époque certifie ces faits. Or Jean-Paul De Vries du musée "Romagne 14-18" a retrouvé cet objet dans un champ de Romagne plus de 80 ans plus tard !!!

Allez visiter son musée, il vous racontera cette histoire extraordinaire et bien d'autres contenues dans ce magnifique livre de photos des secrets de Romagne. Ce livre est disponible au musée.

Un jour je vous raconterai les prisonniers russes de Romagne en 14-18 et des secrets encore bien gardés...

Napoléon et Joséphine : secrets de Romagne
Napoléon et Joséphine : secrets de Romagne
Napoléon et Joséphine : secrets de Romagne

Commenter cet article

Michèle 15/08/2014 07:32

Magnifique histoire que celle de ce pommeau de canne. Il a traversé le temps et à rejoint le musée de Jean Paul parmi les nombreux objets qu'il présente dans son Musée.