La fondation de Gesnes à l'époque romaine

Publié le par Dominique

 

LA FONDATION DE GESNES À L’ÉPOQUE ROMAINE

Des recherches effectuées par Félix Liénard sur les traces de la présence romaine dans la forêt d’Argonne nous permettent de situer la fondation de Gesnes à l’époque gallo-romaine. Ses recherches plus particulièrement sur le lieu connu sous le nom de Château de Charlemagne ont permis de reconnaitre ce lieu comme un ancien camp romain. Ce camp est situé vers le centre de la forêt d’Argonne à environ quatre kilomètres à l’ouest de Varennes  sur le territoire de Montblainville. Ce camp rectangulaire de 260 mètres de long sur 184 s’étend sur un peu plus de quatre hectares. Il pouvait contenir quatre à cinq cohortes soit 2000 à 2500 hommes de troupes. Il était destiné à surveiller les deux routes qui, sous l’occupation romaine, allaient de Reims à Metz par la vallée de la Biesme et Verdun, et de Reims à Trèves par Vont, Mouzon, et Arlon. Sur la partie centrale on observait encore récemment les traces du prétoire surélevé et celle d’une mare connue localement sous le nom de l’Abreuvoir. Ce camp était assez près de l’ancienne route qui a conservé le nom de Chemin des Romains ou de la Haute Chevauchée qui coupait la forêt d’Argonne en deux et servait à relier les deux voies principales qui conduisaient à Reims. Des débris d’armes, d’ustensiles, de statues, de médailles ou de constructions confortent cette hypothèse, découvertes faites également dans des villages voisins dont Gesnes où l'on a trouvé des débris de poteries gallo-romaines. Ce camp en effet servait également à protéger des établissements tels que des métairies qui ont effectivement donné naissance par la suite aux villages d’Avocourt, Esnes, Vauquois, Boureuilles, Varennes, Montblainville, Apremont, Châtel, Romagne-sous-Montfaucon, Ivoiry, Montfaucon et bien entendu Gesnes.

 

Publié dans Histoire

Commenter cet article