Le mot de Dominique

Publié le par Dominique

Tout a commencé par une collection de vieilles cartes postales de Gesnes-en-Argonne. Au gré des brocantes et des foires aux vieux papiers, j’ai accumulé un certain nombre de documents sur Gesnes, mon village, celui de mes souvenirs d’enfance : l’école, le travail aux champs, le village boueux, les repas familiaux interminables mais où enfants nous étions si bien, les bêtises  faites avec mon cousin, le danger des obus et engins de guerre de 14-18 avec lesquels nous jouions. Et surtout ce sentiment de liberté loin de tout avec les animaux de la ferme, les vergers, l’espace vert infini, le ruisseau, l’air, le vent, la liberté… Les chevaux tiraient encore la charrue… C’était une autre époque…

 

La découverte de quelques pages originales très courtes sur l’histoire de Gesnes et des documents trouvés dans la famille me ramenait à un autre temps, en particulier cette « guerre de 14 » dont mon grand-père me racontait les anecdotes et les douleurs : « en 14 », comme il disait. Puis le temps à remonter jusqu’à Napoléon, la Révolution, le Moyen-âge et jusqu’aux métairies gallo-romaines qui étaient déjà implantées à Gesnes… Mais aussi les coutumes, le patois de Gesnes, les mariages, l’histoire de l’église, la guerre de 14-18, Gesnes occupé par les Allemands de 1914 à 1918…

 

Gesnes existait donc avant…

 

J’ai découvert la vie de mes grands parents et de leurs parents et ainsi de suite… : Madeleine, Marcel, Juliette, Clément mon arrière-grand-père. Leur vie nous échappe mais l’histoire et la généalogie nous la redonnent un peu à vivre. On a du mal à imaginer quelle fut leur vie… Prenons le temps ici de les regarder un peu…


Tout ceci me donna l’envie de reprendre l’histoire de Gesnes dans la « Grande Histoire ». C’était parti… Mais par où attaquer ? Je commençais par l’Histoire mais j’avais envie de la découvrir aussi à travers les habitants de Gesnes, les Gesniaux, Grelots en patois. Je mêlai donc l’Histoire, la Grande, avec la petite et ses anecdotes et je partais à l’aventure dans la découverte de la mémoire des habitants de Gesnes, ceux d’aujourd’hui comme les anciens qui m’ont ouvert leur cœur comme savent le faire si généreusement les Meusiens… La suite c’est mon livre « Gesnes-en-Argonne, Histoire et Mémoire » puis la création d’une association : « Un Gesnes en commun »… et enfin ce blog ouvert à tous ceux qui s’intéressent à Gesnes-en-Argonne, ceux qui y ont des origines ou des ancêtres, ceux qui y habitent ou tout simplement ceux qui l’aiment. C’est une chance…

 


 Avec le coq de l’église lors de la rénovation du clocher. Mai 2007

Publié dans Présentation

Commenter cet article