Patronymes de Gesnes

Publié le par Caroline

Lorsque j'ai créé ce blog je voulais relier le Gesnes d'hier à celui d'aujourd'hui en parlant des familles qui y ont vécu, suivre leur trace jusqu'à aujourd'hui pour ne pas que le fil de leur histoire soit rompu.

 

Nous avons déjà évoqué certaines d'entre elles dans des articles précédents, mais aujourd'hui je vous propose une étude plus complète sur les patronymes qu'ont porté et que portent aujourd’hui les Gesniaux.

 

Pour ce faire je me suis basée sur les naissances mentionnées dans les actes paroissiaux et d'état civil de la commune. De 1675 à 1958 j'en ai recensé 2102 et j'ai établi la liste des 20 patronymes les plus fréquemment trouvés. Cela représente 1166 personnes soit plus de 50% de la population observée.

 

Sur le graphique suivant on voit que les Lallement se détachent nettement et arrivent en tête suivis des Vassart et Bigaut.

 

 Sans titre 1

Depuis quand ?

40% d’entre eux étaient déjà présents au XVII ème siècle et deux sont apparus au XIX ème siècle : les Gastelet  originaires d’Epinonville installés à Gesnes aux alentours de 1800 et les Legand originaires de la commune ardennaise voisine, Exermont, implantés à Gesnes depuis 1814.

Au 31 Décembre 2011 parmi ces vingt noms seuls trois sont encore présents au village : Milet, Sartelet (2 personnes dont le doyen du village) et Legand (1 personne), soit 9.25% des 54 habitants.

 

Longévité

Si l’on étudie maintenant la période sur laquelle se sont étalées ces naissances on s’aperçoit que pour cinq patronymes il s’est écoulé plus de deux cents ans entre la première et la dernière naissance. Le champion incontestable est Milet avec 264 ans.

Quant à ceux qui furent présents moins de cent ans ce sont les Marchal (1704 – 1799) et les Petitjean (1742 – 1808). 

 

Nom naiss la plus ancienne naiss la plus récente écart
Bigaut 1692 1922 230
Lesgent  1695 1903 208
Milet 1694 1958 264
Sartelet 1695 1923 228
Vassart  1692 1928 236
Peitjean 1742 1809 67
Marchal 1704 1799 95

 

 

Popularité

 

Qu’en est-il de leur popularité ? Si on se base sur le site internet « geopatronyme.com » (base de données INSEE recensant la plupart des naissances de 1891 à 1990 en France), seul Marchal est classé parmi les noms les plus portés dans le département de la Meuse de 1891 à 1990. Toujours à partir des données de ce site, Tony Neulat, dans le numéro 51 de la revue « Votre Généalogie » a dressé un tableau qui permet de savoir si un nom est peu ou beaucoup porté et donc issu d’une ou de plusieurs souches.

En me référant à son travail on constate qu’un est rare (moins de 510 porteurs)  (Legand), huit sont très rares car portés par moins de 130 personnes (Lesgent, Droville, Balardelle, Monchot, Gastelet, Vassart) et un est éteint Payrolle.

 

Ancêtres

Les Lallement, Godfrin, Druart, Marchal font partie de mes ascendants directs, et Vassart, Robert, Payrolle, Droville, Mabille, Marchal font partie des ascendants de Dominique. Nous développerons dans les mois à venir une étude par nom pour parler de ces familles et de ce qu’elles sont devenues. Pour cela si vous avez envie de nous donner des renseignements ou toute information qui pourrait nous aider à enrichir et mener à bien ce projet, n’hésitez pas à nous contacter.

 

 

Vous trouverez en page jointe la liste de tous les patronymes mentionnés dans les registres de Gesnes et un tableau récapitulatif 

Publié dans Généalogie

Commenter cet article

Michèle 29/11/2012

Une étude très complète des patronymes de Gesnes. J'attends avec impatience la suite.