Réhabilitation des berges du ruisseau

Publié le par Dominique

Gesnes est traversé par deux ruisseaux : le ruisseau de Gesnes et son affluent le ruisseau des Haouis.

 

1/ Le Ruisseau de Gesnes reçoit sur sa rive droite :

 

-          La Fontaine de Harricourt grossie par la fontaine de la Pissotte

-          La fontaine de la Culée Grandpré

-          La fontaine de la Culée Mathelin

-          La source des Fourchelets  

Un ravin descendant de la ferme de la Robinette (ferme du Transvaal), écart de Romagne-sous-Montfaucon, rencontre les deux fontaines et la fontaine la Longue, la fontaine du fourchant de la Meure, la fontaine du champ Bertran. Il prend le nom de ravin des Vaux de Gesnes et reçoit la fontaine du Fond de Jésus. Le petit ruisseau formé par la réunion de ces fontaines rencontre le gouffre, source située dans une sorte de cône renversé (territoire d’Exermont). Ce gouffre était autrefois réputé comme dangereux ; certains habitants prétendent même que c’était un bras souterrain de mer et disent que la profondeur en était autrefois incommensurable ; il y a certainement beaucoup d’exagération car, après quelques éboulements des alentours, il ne reste aujourd’hui qu’une source de faible importance qui verse ses eaux dans le ravin. Ce cours d’eau descend vers le sud au bas du battant et se jette dans le ruisseau de Gesnes 

 

2/ Les affluents du Ruisseau de Gesnes, rive gauche sont :

 

-          Le ruisseau des Haouis : le ravin de l’Epichie forme le fossé des Haouis. Ce ruisseau a ses sources à la fontaine du Haut de l’Epichie et à celle du long du Chemin ; il est grossi par la fontaine du Château et celle du Cloître dans le village, sur sa rive droite ; il reçoit la fontaine de la culée Soidée sur sa rive gauche et se jette dans le ruisseau de Gesnes au centre du village, près de la place de la Mairie.

-          Le ravin de la Nonchermillon donne naissance à la source Japin et forme le ravin de Napré qui reçoit sur sa rive droite la fontaine de la Burlanby, la fontaine du haut de Saune, grossie des sources de l’enclos du Moulin.

 

Le ruisseau de Gesnes entre dans le territoire d’Exermont aux lieux-dits : les prés Labas (Gesnes) et les prés Harazés (Exermont). Il va se jeter dans l’Aire (sous-affluent de la Seine) près de Chéhéry (Ardennes) au nord-ouest de la ferme de Plein Champ, après un parcours d’environ neuf kilomètres.

Une seule fontaine prend sa source aux brus de Gesnes et se jette dans l’Andon, affluent de la Meuse.

Toutes ces sources, de peu d’importance, fournissent très peu d’eau, mais comme elles se jettent toutes dans le ruisseau de Gesnes, celui-ci ne tarit jamais.

Le ruisseau de Gesnes était beaucoup plus important autrefois puisqu’il débordait fréquemment ; ainsi il atteignait fréquemment un mètre de hauteur dans l’écurie de Césaire Milet qui le bordait autrefois ; ce qui faisait environ trois mètres de hauteur d’eau. En 2005 et depuis très longtemps il ne déborde plus. Une des crues les plus importantes eut lieu le 14 janvier 1947.

  

Une partie des berges des ruisseaux vient d'être restaurée sur 100 mètres linéaires. Voici l'article de l'Est Républicain publié le 2 novembre 2010. 

 

 

Gesnes Réhabilitation berges ruisseau nov 2010
 

Publié dans La vie à Gesnes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article