Un blason pour Gesnes-en-Argonne.

Publié le par Dominique

LA SYMBOLIQUE DU BLASON DE GESNES-EN-ARGONNE

 

 

BLASON GESNES EN ARGONNE v24 officiel der enhanced 

 

Blasonnement : "D'azur à la bande d'argent remplie de gueules, chargée d'un coq accosté de deux gerbes de blé, le tout d'or ; accompagnée en chef de Saint- Pie d'argent et en pointe d'un croissant du même surmonté d'une étoile d'or", en pointe de l'écu la Croix de guerre 14/18.

 

Ce blason a été créé en avril 2010 par Chantal, Dominique, Léo Didiot et Dominique Lacorde à l’occasion de la pose de plaques de rues envisagée dans le village. Le Conseil municipal, sous la houlette de Chantal Didiot, maire, a décidé en même temps de poser deux plaques commémoratives supplémentaires rappelant pour l’une la dénomination ancienne du lavoir, le plus ancien du département de la Meuse : « Fontaine du cloître » et pour l’autre située dans l’ancienne cour d’école devant la mairie appelée encore récemment : « Place des moines ».  

Un autre lieu symbolique est situé à « Saint-Pie », comme disent les anciens habitants, à savoir, précisément « la fontaine Saint-Pie ». Rappelons que le Saint patron protecteur de la paroisse est Saint-Pie. C’est toute cette histoire très ancienne de Gesnes que le blason a voulu rappeler. Tous les symboles représentés ont en effet leur raison d’être.

 

 

Sur la partie droite : Le Pape Pie 1er, pape de 142 à 155,  est représenté en effigie stylisée ; il est le neuvième pape après Saint-Pierre et le premier Pie, donc une origine très ancienne. Il est le Saint patron de la paroisse, unique en Meuse, fêté tous les ans lors de la fête patronale qui a lieu le 11 juillet. Cette figuration symbolise aussi la présence de moines fondateurs de Gesnes et la souveraineté des chanoines de la collégiale de Montfaucon qui étaient les Seigneurs de Gesnes depuis les temps les plus anciens jusqu'à la Révolution de 1789. Une statue de Saint-Pie se trouve encore dans l'église de Gesnes, bois polychrome du début du 18ème siècle. Elle n'a plus de main ni de croix sur la tiare ; en effet autrefois les statues, censées protéger, étaient mutilées par les habitants quand leurs vœux n’avaient pas été exaucés. 

 

Sur la partie gauche : Une étoile d’or dominant un croissant d’argent. Ces symboles représentent le blason de la famille noble des de L’Escamoussier qui habitaient Gesnes avant la Révolution, bien que n’ayant aucun droit sur les habitants ; les seuls Seigneurs étaient en effet les chanoines de la collégiale Saint-Germain de Montfaucon, qui exerçaient la justice et percevaient tous les impôts sur le Septiminium, nom des sept villages, dont Gesnes, situés autour de Montfaucon et qui leur appartenaient. Il faut souligner que le croissant positionné de manière horizontale et non verticale comme on le connaît sur certains drapeaux, remonte aux croisades et rappelle que cette famille a vaincu les armées ennemies de Palestine, l’étoile d’or dominant le croissant. Cette étoile peut rappeler également le sapin de Noël et l’étoile du berger guidant les rois mages. L’étoile nous rappelle aussi les étoiles du drapeau américain ; en effet ce sont les Américains qui libérèrent Gesnes le 29 septembre 1918 au prix de lourdes pertes sur le territoire lui-même, dont Oscar Miller, que la commune de Gesnes parraine ; il est enterré au cimetière américain de Romagne-sous-Montfaucon ; il appartenait à la 91ème DIUS, mort le 28 septembre 1918 à Gesnes, récipiendaire de la Medal of Honor du Congrès américain. Les Américains ont  également libéré Gesnes en septembre 1944.

 

Au centre dans la bande : Deux gerbes de blé rappellent la ruralité, la campagne, la vie paysanne d’autrefois, le côté paisible et rural des habitants. Le coq, bien campé sur ses pattes et agressif, symbolise le côté survivant des habitants de Gesnes qui ont traversé de nombreuses occupations depuis les Romains, les Danois, la guerre de Cent ans, la guerre de Trente ans, les Prussiens, les Allemands… Gesnes a toujours survécu dans son vallon paisible de l’Argonne. Le coq symbole de la France par excellence rappelle aussi la protection du village par le Roi de France dès l’an 1272. Eudes, comte de Paris et Roi de France, pour mémoire, vainquit déjà les Danois en 888 lors de la fameuse bataille de Montfaucon.

 

En bas : la Croix de guerre avec palmes obtenue par la commune pour son comportement exemplaire de 1914 à 1918. Gesnes a subi l’occupation allemande durant 51 longs mois et a été totalement détruit.

 

Ce superbe blason apparaitra sur les plaques de rues qui seront posées prochainement, avec en fond une vue du lavoir.

C’est le conseil municipal du 2 juillet 2010 qui a adopté par une délibération ce blason pour Gesnes et les plaques de rues.

Publié dans Généalogie

Commenter cet article

Maiwenn 07/07/2010 21:52


Merci de votre visite et de votre gentil commentaire ! Bonne soirée !